***NOMINATION DE MR MOHAMMED ALAMI OUADDANE DIRECTEUR DE L'ORMVAL A PARTIR DU 23 JANVIER 2014***

LE PLAN MAROC VERT

En exécution des hautes directives de Sa Majesté Le Roi Mohammed VI, le département de l’Agriculture s’est investi dans la formulation d’une nouvelle stratégie de développement agricole baptisée « PLAN MAROC VERT » qui repose sur deux piliers :

  • Pilier I : Développement d’une agriculture à haute valeur ajoutée.
  • Pilier II : Accompagnement solidaire de la petite agriculture

Le Plan Agricole Régional de Tanger-Tétouan profile le devenir du secteur agricole dans la région à l’horizon 2020 en traçant la trajectoire de développement souhaité compte tenu de ses potentialités et ses aptitudes et en exploitation des marges de progrès existantes. Il a pour objectifs principaux :

  • La promotion de l’agriculture sociale;
  • La diversification de la production et de l’export;
  • L’attraction des investissements.

Nombre de projets programmés : 119 dont 76 Pilier II et 43 pilier I en plus de 47 Projets transversaux (aménagement, recherche développement)

Investissement total : 8.37 Milliards DH (Etat 63 %, privé 37 %);

Filières porteuses :Arboriculture (olivier, figuier, agrumes, avocatiers), cultures sucrières, élevage caprin, apiculture, , bovins laitiers, maraichage ( petits fruits rouges pomme de terre) . Plantes aromatiques et médicinales

Résultats attendus

  • Augmentation de la valeur globale agricole de 3.21 à 8.43 milliards de dh .
  • Valeur de l’investissement : 5,3 Milliard de dh .

La nouvelle stratégie relative au développement du « Conseil Agricole » a été élaborée par le Département de l'Agriculture avec pour objectif l'accompagnement des agriculteurs et le transfert du savoir-faire agricole sur le terrain.

Inspirée de plusieurs expériences internationales, la nouvelle stratégie de «Conseil agricole » s'articule autour de 3 axes :

  • La redynamisation des services de l'Etat à travers la modernisation des structures de proximité, la restructuration du réseau, le renforcement et formation des effectifs de conseillers et la mise en place de nouveaux outils modernes de communication et de gestion des connaissances.
  • Le développement du conseil agricole privé,
  • La responsabilisation des instances représentatives des agriculteurs (chambres d’Agriculture et interprofessions) .

La nouvelle stratégie de Conseil agricole prévoit également la mise en place d’outils d’information et de communication moderne afin de généraliser l’information agricole. Un centre d’appel, des sites Internet, des programmes spécialisés sur les médias de masse sont ainsi prévus dans le dispositif mis en place par le Département de l’Agriculture.

Ainsi, le nouveau dispositif permettra à l'Etat de continuer à garantir un service public de proximité pour tous les agriculteurs, tout en régulant et en incitant le développement du conseil agricole privé.

FaLang translation system by Faboba